Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

3 - TROIS - RIVIERES et SAINT-ELIE-DE-CAXTON

Publié le par nomades5876

Une porte vers l'imaginaire.....

Une porte vers l'imaginaire.....

Mercredi 21 septembre 2017: Trois - Rivières , la cabane à sucre de Dany ( offre promotionnelle de notre voyagiste) et une surprise décidée au dernier moment, un circuit animé et conté dans le petit village de Saint-Elie-de-Caxton auront bien occupé notre journée. Des activités diverses, la première étant une petite promenade citadine dans une ville connue pour ses festivals et son activité papetière. De l'ancien fort, au port moderne jusqu'à son Théâtre du Soleil, cette petite ville  raconte son cheminement  par des circuits thématiques et historiques.

Le fort initial, une des premières maison et son piano "à disposition".......Le fort initial, une des premières maison et son piano "à disposition".......Le fort initial, une des premières maison et son piano "à disposition".......

Le fort initial, une des premières maison et son piano "à disposition".......

A 13 h autre ambiance, nous arrivons chez Dany... Il est présent, m'appelle son cousin et nous invite à attendre un peu, car en effet, il a également invité 696 personnes puisque nous sommes 700 aujourd'hui à souper.....Atmosphère que certains peuvent imaginer, les cars arrivent.... attention, à ne pas se faire marcher dessus, par les cohortes de personnes du 3 ème ou 4 ème age prêtent à "manger". Musique avec claquette de couverts et même "les roses blanches" chantées en chœur, avec mains levées ou corps accrochés bras-dessus, bras- dessous en cadence. Un pur bonheur....Nous arrivons à nous glisser dans un coin, où l'on peut encore se parler et s'entendre. Pour les curieux, au menu : Soupe aux pois avec oreilles de crisse (lardons frits) et betteraves marinées, puis fèves au lard,omelette au four,jambon fumé à l'érable, pâté et pommes de terre. Dessert pan cake au sirop d'érable et à l'extérieur, tire sur la neige (comme en hiver). Tout ceci A VOLONTE......! Ils vont agrandir l'établissement, qu'on se le dise. Surprise, un tamia ou petit suisse ( petit écureuil rayé) s'est faufilé entre les jambes d'un groupe de français, qui l'ont pris pour un lézard !

Le tire à la neige, les musiciens et l'ambiance .......Le tire à la neige, les musiciens et l'ambiance .......Le tire à la neige, les musiciens et l'ambiance .......

Le tire à la neige, les musiciens et l'ambiance .......

Pour l'après midi, c'est en relisant nos guides que l'idée nous est venu d'aller au pays de Fred Pellerin et son monde imaginaire peuplé de lutins. Une carriole tirée par un tracteur nous attendait, pour une visite du village de Saint-Elie-de-Caxton, commentée et racontée par une animatrice et ses capsules (textes enregistrés). Les maisons, le village se prête à cette mise en scène, les parlures raconte la vie réelle ou imaginaire de ses habitants, non sans humour et accent québecois bien déconcertant. Une fabrique de jouets  et un jardin concluent ce voyage déroutant mais reposant et proche de la ruralité de cette région. Repas léger, le soir à l'auberge, truite à la crème, et poire pochée ou glace vanille  accompagnée de la fameuse Mac Tavish  (bière locale) .

 

 

Remorque, musée des jouets imaginaires et maison du village.Remorque, musée des jouets imaginaires et maison du village.
Remorque, musée des jouets imaginaires et maison du village.

Remorque, musée des jouets imaginaires et maison du village.

Partager cet article

Repost 0

2 - Saint Mathieu du Parc

Publié le par nomades5876

Le vol en hydravion !

Le vol en hydravion !

Mardi 19 septembre 2017: Ce jour sera marqué par notre premier vol en hydravion, superbe expérience.Tout a commencé le matin par le taxi qui nous a emmené prendre notre voiture de location : une Toyota Rava blanche. Direction Trois-Rivières, puis St Etienne des Grés pour notre rendez vous en hydravion. Temps magnifique, nous avons eu le temps de regarder les hydravions successifs se poser, flotte de 5 appareils,de recevoir les instructions et de  nous installer avec 2 autres passagers pour 40 mn de vol. Au programme, décollage, survol de hutte et barrage de castors, le Parc de la Mauricie,Shawinigam,Grand-Mère et retour sur la rivière St-Maurice. Equipé de casque et de micro,nous pouvons discuter et écouter les explications du pilote. La rivière est noire car elle porte encore les déchets de bois transportés, les arbres commencent juste leurs couleurs automnales, les villes quadrillées nous ramènent à la civilsation, les belles maisons possédent leur hydravion.....Région de forêts , de lacs parcourus par les coureurs des bois et les bûcherons qui auront fait la richesse de cette région grâce à la pâte à papier.

Les arbres jaunissants,un barrage et celui des castors.
Les arbres jaunissants,un barrage et celui des castors.Les arbres jaunissants,un barrage et celui des castors.

Les arbres jaunissants,un barrage et celui des castors.

St-Mathieu du Parc nous attend, avec son auberge rustique au bord d'un lac, sa possibilité d'y faire une balade en canoë, sa dégustation de bière, son calme et son souper : terrine de cerf au confit d'oignons ou salade, chocolat noir et vinaigre de framboises, puis potage poires, navets, suivi d'une caille farcies au 4 gibiers (cerf,caribou,pintade et faisan)...Comment introduire toutes ces bêtes dans un si petit volatile...? Mais autre choix ,bien sur, filet de merlu , pour terminer par une pâtisserie qui ne sera adoptée que par celui qui aura choisi le plat de poisson, un gâteau à la datte et à la noix de coco ,tout ceci face à un superbe coucher de soleil sur le lac......

L'auberge;sa chambre et sa terrasse
L'auberge;sa chambre et sa terrasseL'auberge;sa chambre et sa terrasse

L'auberge;sa chambre et sa terrasse

Partager cet article

Repost 0

1 - MONTREAL

Publié le par nomades5876

Vieux-Montréal sous le soleil.

Vieux-Montréal sous le soleil.

Dimanche 17 septembre 2017 :  Bien arrivé ,27 °, avec une demi-heure d'avance !l est 13 h 44 ici et 19 h 44 chez vous, 6h de décalage, nous allons prolonger notre journée, commencée tôt ce matin. L'avion Lyonnais est arrivé nous les attendons aux bagages. L'équipe est au complet, taxi pour 40 § canadien et nous sommes dans l'hôtel du Gouverneur, dans le village, au 10 ème étage. Ce n'est pas l'été indien, qui n'arrive qu'à la fin octobre, mais ce temps est exceptionnel, aux dires du chauffeur de taxi. Cela devrait durer toute la semaine à Montréal, à confirmer plus au nord.Après nous être installés, avoir choisis nos lits....De bonne taille, à l'américaine et avoir un peu repris nos esprits, nous nous sommes lancés, plan en main à la découverte de Montréal. Recherche infructueuse, d'un restaurant indiqué sur le guide, observation des panneaux indicateurs, des travaux importants prévus jusqu'en 2020....Attention aux trous dans la chaussée !!! Et enfin des surprises : édifices anciens inclus dans des immeubles modernes, petites maisons fleuries, parcs animés par une foule en tenue estivale, musiques...Ca y est,on s'immerge et le quartier du Vieux-Montréal apporte toute son originalité et son dynamisme. L'Hôtel de ville, le Champ de Mars, la Place Jacques Cartier, le marché Bonsecours, les bistrots et sa galerie Le Chariot, vendant des sculptures Inuit et des fourrures ....est ce encore imaginable ? 

La chambre ,le clivage et les fourrures !
La chambre ,le clivage et les fourrures !
La chambre ,le clivage et les fourrures !

La chambre ,le clivage et les fourrures !

Pour terminer, car pour nous qui avons gardé l'heure française, le temps s'écoule plus difficilement, depuis notre départ.Nous nous posons en terrasse, servie par une jeune fille charmante, enjouée et prévenante qui nous conseille dans notre menu : poutine pour tous comme "hors d'oeuvre" ( frites recouvertes de fromage fondu et de sauce brune à la bière stout), puis pour certains un plat de palourdes (3), saumon,melon, roquette, pain noir, cacahuètes.... et d'autres des oeufs pochés avec des pommes de terre sautées, des fèves, de la roquette et un pain blanc.Tout ceci accompagné d'un pichet d'1l 1/2 de bière rousse et de verres d'eau glacée. Ca y est, nous commençons à nous plaire et prendre pied au Québec. Il est minuit, pour nous, il fait jour, nous sommes complètement déconnectés, fatigués, mais contents. Nous nous couchons à 2 h du matin.....alors que le réveil indique 20 h.

La poutine, le plat de palourdes et celui d'oeufs pochésLa poutine, le plat de palourdes et celui d'oeufs pochésLa poutine, le plat de palourdes et celui d'oeufs pochés

La poutine, le plat de palourdes et celui d'oeufs pochés

Bonne nuit.......

Bonne nuit.......

Lundi 19 septembre 2017: Journée consacrée à la visite de Montréal. Petit déjeuner trés copieux à l'hôtel, décision commune de prendre un bus à impériale pour le peu de temps dont nous disposons. Le circuit s'effectue en 2 h et nous pouvons descendre et prendre un bus identique  lors des passages qui sont espacés de 15 mn. Nous allons donc de 10 h à 15 h faire 2 fois le tour de la ville et changer  4 fois de véhicule.Le soleil étant toujours de la partie, avec une matinée plus brumeuse, nous allons revenir bronzés..Le Mont-Royal avec ses parcs, ses maisons cossues, sa basilique, ses cimetières, son écurie de la police montée, et ses points de vue eut notre préférence. Les guides bilingues apportant leur touche de commentaires et d'anecdotes, nous ont fait "jongler" au niveau des pourboires.

Deux petites photos pour Môlene d'un petit animal en plein centre de Montréal. Il cotoyait d'autres congénères, dont un albinos.

Des petits écureuils pas farouches.....Des petits écureuils pas farouches.....

Des petits écureuils pas farouches.....

Bannière, avenue de la liberté et quartier du village.
Bannière, avenue de la liberté et quartier du village.
Bannière, avenue de la liberté et quartier du village.

Bannière, avenue de la liberté et quartier du village.

Partager cet article

Repost 0

LE CANADA

Publié le par nomades5876

L'été indien

L'été indien

Septembre 2017 va nous voir repartir, pour une nouvelle destination. En avion, cette fois et sans notre fidèle compagne.  Nous allons découvrir le Canada et son été indien. Parcours incontournable, Montréal,la Mauricie, la Baie-Saint-Paul, Tadoussac, le fjord du Saguenay et Québec. Deux expéditions particulières : un survol en hydravion et une sortie en bateau pour voir les baleines (encore et peut être enfin....). Ce sera pour la mi septembre, avec les Lyonnais et pendant 15 jours. A suivre prochainement, sur ce blog......

Partager cet article

Repost 0

31 - LA BELGIQUE

Publié le par nomades5876

Le lac du camping de Zele.

Le lac du camping de Zele.

Mardi 13 juin 2017 : La Belgique, 2 fois.... parce que nous revenons, pour la seconde fois à Zele, ensuite parce qu'une fois installé le propriétaire est venu nous dire, qu'il avait oublié de nous prévenir , qu'il ne fallait pas se mettre sous les pins, car il craignait l'orage. Nous nous sommes déplacés, 1 fois encore....La chaleur monte. Nous installons notre auvent, c'est impeccable....Nous voilà parés pour nos futures escapades, contre vent soleil et pluie, et comme dans la pub, demain.......on monte la façade. Molêne a fait connaissance, aujourd'hui ,d'animaux locaux : un cochon vietnamien et un coq....sans doute,français ! Nous avons acheté chez un traiteur, un plat de poissons, copieux et excellent. Pour les fidèles, des fidèles qui suivent ce blog créé en 2011, sachez qu'on a dépassé les 10 000 visiteurs avec 22 000 pages lues. Merci pour votre assiduité.

La solette et les rencontres de MolêneLa solette et les rencontres de Molêne

La solette et les rencontres de Molêne

La façade

La façade

Mercredi 14 juin 2017 : Il fait très chaud. Installation et démontage, dans la foulée de la façade, pas de problème, nous ne sommes pas obligé, de retourner chez Obelink. Notre GPS, nous a encore baladé ce matin, vers une destination, où il n'y avait pas ce que nous cherchions au bout de la route. Dans l'ensemble, il aura été assez performant, avec le regret qu'il oublie quelquefois sa programmation. Il est programmé, pour tirer une caravane avec des dimensions précises, malgré cela, il nous fait prendre des raccourcis inutiles et quelquefois bien chaotiques. Dernières emplettes belges, on a encore du mal à se faire comprendre, ou soyons logique, puisqu'ils sont chez eux... nous ne comprenons pas les flamands, lorsqu'ils nous parlent. Un questionnement, cependant c'est un pays bilingue...Nous avions discuté de cette situation, avec des wallons, qui nous avaient parlé de ce "rejet" ,de certains flamands. Il se sentaient plus acceptés par les Néerlandais, que par leurs propres compatriotes.En cherchant sur internet, j'ai trouvé qu'en Belgique, le français était jusqu'en 1930, la langue dominante (langue royale). En accord parfait, entre les 2 communautés, l'unilinguisme s'est imposé dans chaque région. Bruxelles est devenue flamande et l'enfant à l' école, doit suivre la langue de sa région.L'université de Gant,s'imposant comme première université flamande, cela explique, notre incompréhension. Vive l'Europe, unie et fédérale.....Demain, nous serons en Normandie, sur nos terres et proches de notre famille et de nos  amis.

Partager cet article

Repost 0

30 - LES PAYS BAS

Publié le par nomades5876

Sur la route...

Sur la route...

Samedi 10 juin 2017:   Aujourd'hui ,nous sommes à la frontière, à l'ouest de Dortmund et à l'est d'Arnhem. Nous sommes près de Winterswijk, car c'était sur notre route, et nous avions découvert que la marque de matériel de camping Obelink, y avait son magasin. En effet, et quel magasin ! 65 000 m2 ( oui, oui !) sur 3 étages, plus un parking souterrain. C'est l'IKEA du camping. Beaucoup de monde, les chiens sont admis, mais la notre dormait dans la voiture. Nous n'avons pas trouvé, ce que nous venions y chercher ,mais sommes ressortis de ce mégastore avec quelques emplettes, dont un article incomplet qui nous "obligera" à y retourner, demain. Nous sommes dans une région où les campings pullulent , et malgré cela nous avons subi ce matin 2 échecs, ils étaient complets et c'est en téléphonant à un troisième que nous avons pu bénéficier, d'une place pour le weekend. Ce camping, le Vakantiepark De Twee Bruggen ACSI N° 420 dispose de 370 emplacements.....

Obelink et le moulin.Obelink et le moulin.

Obelink et le moulin.

Dimanche 11 mai 2017 : Nous sommes toujours à Winterswijk et y resterons une journée de plus. Ce soir, ce sera la soirée électorale sur internet. Nous sommes retournés après étude du catalogue et pour reporter  l'objet incomplet chez Oberlink. Ouvert le dimanche, jusqu'à 17 h et autant de monde qu'hier. Nous y faisons l'acquisition d'une solette neuve, plus légère et plus résistante au vent, que la notre. Temps très chaud aujourd'hui et orage menaçant, nous allons la monter avant de partir d'ici (service après vente ...sur place).

Groenlo et la bière Grolsch.Groenlo et la bière Grolsch.

Groenlo et la bière Grolsch.

Lundi 12 juin 2017 : Je comparais Obelink à Ikéa, on peut y passer son weekend, on peut y laisser sa carte bleue et on peut y retourner pour porter les achats défectueux. Nous y sommes retournés aujourd'hui ,car.... Hier soir, nous avons pris la décision de rester une nuit de plus à Winterswijk, d'y monter notre auvent et auparavant de changer de place, car nous étions sur la terre, sans herbe et Molêne s'y couche ou gratte....Nanti de notre nouveau numéro de parcelle, nous avons attendu qu'elle se libère.Une famille de néerlandais la jouxtait et avait décidé de profiter pleinement de son dimanche. Vers 19 h, on s'installe enfin et dans la foulée, on décide de monter l'auvent pour voir et le tester sous l'orage annoncé. Tout avait été préparé, lecture du document en néerlandais uniquement, croquis ( les chiffres sont internationaux), montage des clips, sélection des mats.Hardi petit, montage en 30 mn, mais un HIC ... impossibilité de fixer la toile sur les mats, toile trop petite ou mats trop longs, on sort le mètre pour vérifier. 1 puis 2 néerlandais qui devaient se "marrer" en nous regardant, depuis un moment, sont venus à la rescousse. " I have the same", donc pas de problème, on discute, on compare, on écoute et on se dit que non , il y a un HIC. Il faudrait couper un bout ou retourner chez Obelink, pour résoudre le problème. Nous y sommes donc retournés pour la 3ème fois, y avons passé un bon moment ,avons bien utilisé notre anglais et sommes ressortis avec des mats coupés sur mesure, un petit café offert et quelques emplettes supplémentaires....Dans la foulée, nous nous sommes  cultivés en retournant à Groenlo, dont le siège en 1672 a mis en présence 600 soldats contre 100 000 d'une armée de coalisés dont la France. C'est aussi le site d'une brasserie, la 3éme des Pays Bas , la Grolsch. Nous en dégustons, à la pression, sur la place du marché, accompagnée de 2 "tartines chaudes" dont la composition relevait quelque peu, de la prise de risque,puisque le menu était écrit , uniquement en néerlandais. Des nouvelles de Molêne : elle a hâte de ne plus se promener en laisse et ne supporte pas du tout, de voir des enfants jouer au ballon, sous son nez...Pour les animaux rencontrés, voir la photo ci jointe.Demain, nous devons filer, vers la Belgique.

Des foulques,mais on s'en lasse...

Des foulques,mais on s'en lasse...

Partager cet article

Repost 0

29 - L'ALLEMAGNE

Publié le par nomades5876

Les rhododendrons et le canal.

Les rhododendrons et le canal.

Jeudi 8 juin 2017:  Deux étapes en Allemagne pour le retour, la première dans un nouveau camping le Ferienanlage Bad Bederkesa ACSI 594. Dans cette région proche de l'Elbe, de Hambourg et de Bremerhaven, nous sommes allés à Wingst et à Geesthof, ainsi qu'à Dorum. C'est une étape importante, car nous évitons ainsi le détour par Hambourg et nous traversons l'Elbe, par un des 4 ferrys .Beaucoup de monde et de camions aujourd'hui, nous avons attendu le 3ème passage, avons réglé nos 22€ et avons mis 30 mn pour franchir les 5 km de fleuve. Une surprise ,un campeur dans une voiturette avec coffre, vélo et matériel dans sa benne,  est monté sur le bateau. 3 heures après et 50 km plus loin, on le voyait arriver dans notre camping,où il est maintenant installé. Comme quoi, même sans permis, et avec du temps, on peut partir en vacances, même loin.....La petite ville de Bad Bederkesa a son château, ses commerces, où l'on ne peut (ce n'est pas la première fois,  que cela nous arrive) pas payer, avec une carte bleue ou visa , il faut du cash ou la carte du magasin. Cela fait tout drôle de retrouver l'euro, mais cela fait du bien. Tout semble moins cher, puisqu'il fallait diviser par 7,4. La grosse difficulté en Allemagne, c'est qu'ils parlent et écrivent en .....allemand. Non, cela peut sembler très normal et ridicule, mais pour moi et un peu moins, pour ma femme, qui a fait des études d'allemand, on ne peut pas toujours se "rattraper" avec l'anglais. Nous avons failli manger au restaurant avec l'aide d'une jeune serveuse, qui nous traduisait en anglais le menu, grâce à son téléphone. Elle nous a traduit porc, poulet et poisson...on s'est arrêté là. Au Pays Bas et Danemark,ils savent qu'on ne parlent pas leur langue et eux même s'adaptent.

Un chevalier, le château et le "triporteur".Un chevalier, le château et le "triporteur".
Un chevalier, le château et le "triporteur".

Un chevalier, le château et le "triporteur".

Vendredi 9 juin 2017 : La journée commence par une nouvelle expérience : Lorsqu’on va prendre sa douche et se laver en camping ,il « faut » prendre ses claquettes , son flacon de shampoing, son savon et sa trousse de toilette, avec rasoir, etc…, ensuite, on entre dans la cabine, on pose et accroche ses affaires, afin quelles ne soient pas mouillées , on s’adapte au système, réglage automatique ou manuel, bouton pressoir ou robinet mitigeur, temps limité ou libre …enfin, on se douche…..Puis, on s’aperçoit comme ce matin, que l’on a oublié SA SERVIETTE ! Vous êtes SEUL à 1000km de chez vous , un peu moins loin de votre caravane, mais inaccessible, de votre épouse, qui est dans un autre local……Alors, je vous demande, de vous mettre dans cette situation et de réfléchir, à « comment réagir ». Je l’ai fait, bien sûr et ne vous dévoilerais pas MA solution. Bonne réflexion ! Et ne dites pas, que VOUS , vous n’auriez pas oublié votre serviette….. Trop facile! Autoroute, jusqu’à la destination , avec le GPS qui nous annonçait des bouchons et des retards de 23mn, mais rien de tel. Nous devions tester le camping Waldwinkel à Bramsche ACSI n° 601 à 11 €, mais les seules places possibles étaient sur un pré, à l’entée du camping et les uns contre les autres, comme sur les aires de camping cars. Nous avons poussé un peu plus loin pour nous installer, au Freizeitpark Kronensee à Ostercappeln ACSI N° 620 . 15 € et des places assez rudimentaires également , pour les touristes de passage, mais avec la proximité du lac et dans un cadre forestier. Par contre et c’est la première fois , que je vois cela, pas de wifi. …Pour un nuit , tant pis. J’allais oublier, décidemment….il faut une clé , que l’on vous remet à l’accueil pour accéder aux sanitaires. Heureusement, que nous sommes sur le retour, car j’ai du mal à imaginer , qu’elle sera la prochaine nouveauté. Plus sérieusement, les locaux « sécurisés » sont tout neufs, modernes et parfaitement équipés…Demain nous serons aux Pays Bas.
Le lac, bungalows du camping et les fermes allemandes.Le lac, bungalows du camping et les fermes allemandes.
Le lac, bungalows du camping et les fermes allemandes.

Le lac, bungalows du camping et les fermes allemandes.

Partager cet article

Repost 0

28 - LE DANEMARK

Publié le par nomades5876

Les chaumières

Les chaumières

Lundi 5 mai 2017: Grundlovsdag ou jour anniversaire de la constitution , c'est la fête nationale. Le séjour au Danemark approchant de la fin, ce sera la dernière étape, demain, à Rømø. Ceci m'amène, à quelques réflexions.

Le Danemark

Voilà un voyage de plus d’un mois au Danemark. C’est la troisième fois que nous y séjournons, pourquoi ? Nos amis l’ont découvert et ce qui les a marqués c’est un sentiment de calme, de nature conservée, sans poteaux électriques, téléphoniques, antennes de TV ou panneaux publicitaires…Par contre des pistes cyclables , même en pleine campagne. On peut y voir des enfants à pied, en vélo bien sûr, mais aussi des personnes âgées « loin de leur base » en petit chariot électrique et dans un espace plus restreint, avec un déambulateur. Il y a des éoliennes et des panneaux solaires. Le pays est petit 43 069 km2, constitué de 406 îles (dont 97 inhabitées) et peuplé de 5,5 millions d’habitants. Je n’ai pas compté le Groenland et les îles Féroé. Il est proche de chez nous, puisqu’il est à 1000 km de la Normandie. Son climat est maritime, entouré de toute part. Pas de canicule, mais douceur appréciable. Son art de vivre est proche du notre, nous y retrouvons beaucoup de poissons fumés, de la charcuterie mais plus industrielle, des légumes et de la bière(entre autres). Pour ceux qui le désirent, les rayons de vin y compris français sont bien achalandés et restent abordables. Nous n’avons pas vu de marché, comme chez nous, mais par contre les petits étals aux barrières. En cette saison, nous nous sommes régalés d’asperges, pommes de terre nouvelles, fraises, rhubarbe, œufs, mais on peut y trouver aussi du bois, des fleurs, des plants de tomate, etc….Au niveau tourisme, nous y venons aussi pour la richesse de son patrimoine historique. En tant que normands, les vikings nous intéressent. Sites, musées, villages reconstitués, expositions nous apprennent que nos ancêtres n’étaient pas des pillards sans vergognes, ni des surhommes envoyés de Satan. Le Danemark est un vieux royaume, l’origine des premiers raids fut le commerce….En France, nous avons eu notre période de Grandes Découvertes, l’Espagne et le Portugal, ses conquistadors….Vu de la part des « colonisés », c’est toujours un peu différent. Nous sommes donc allés à Jelling, naissance de cette nation, à Roskilde pour examiner leurs drakkars, à Aalborg et Ladby pour y découvrir leur sépulture, à Ribe pour y comprendre leur commerce et à Fyrbak pour y voir leur fortification. Voilà notre coup de cœur, tout ceci EN VACANCES … Et puis, il y a la décentration nécessaire, la monnaie qu’il faut convertir, la langue que l’on ne peut pas maîtriser facilement, nécessité donc de se mettre en situation de compréhension mutuelle, grâce à l’anglais, mais parfois avec des gens, qui sont venus en vacances chez nous …. en français. Enfin après ce long séjour, il y a le plaisir de revenir auprès des nôtres, pour continuer à vivre et partager nos expériences.

 

Lupins et étal .Lupins et étal .

Lupins et étal .

Mardi 6 juin 2017 :  Nous terminons, notre incursion au Danemark, par notre coup de coeur, l'île de Rømø. Un petit tour demain à Ribe et nous continuerons notre route, vers l'Allemagne.Achat de poissons fumés pour terminer nos dernières couronnes, mais ici nous sommes à la frontière avec l'Allemagne, une liaison maritime existe avec l'île de Sylt. Nous pouvons payer en euros et on nous rend la monnaie également en euros.

 

Restaurant Saelhunden de Ribe.Restaurant Saelhunden de Ribe.

Restaurant Saelhunden de Ribe.

Mercredi 7 mai 2017 :  RIBE  Dernier jour au Danemark, cette fois, c'est pour de bon. Les dernières emplettes à Ribe, un petit tour au Vikinger muséum, des achats d'habits, de cadeaux et pour conclure une troisième visite au restaurant  Saelhunden, découvert en 2011 grâce au guide du Routard (Spécialité typique de poissons, terrasse agréable, sur le quai, au bord du canal....).  En 2011 et 2013, ce fut le cas, cette fois, c'est à l'intérieur. Le mauvais temps permettant de laisser notre chienne dans la voiture, garée à proximité sur le quai, nous avons repris le même plat. Peu d'originalité, mais quand on lit un menu en danois, il faut assurer. Nous trichons un peu, car il était traduit en anglais et allemand, mais la gastronomie a ses secrets, dont il faut connaitre le vocabulaire exact.....Du carrelet fumé et frit avec une omelette très peu salée, radis, oignon,tomate, salade, pain noir et bière. La patronne a qui nous avons dit, que nous étions venu il y a 6 et 4 ans, nous a donné rendez vous l'an prochain....Super, cela donne des idées !

 

Partager cet article

Repost 0

27 - ODENSE

Publié le par nomades5876

La maison de naissance d'Andersen.

La maison de naissance d'Andersen.

Samedi 3 mai 2017:  C'est le long weekend de la Pentecôte, le camping s'anime et la population rajeunit. Avant de quitter la Fionie, Odense est incontournable, mais nous fait la surprise, d'avoir débuté en 2016 un grand projet de lignes de tramway. Enorme chantier dans tout le centre ville, parking souterrain, gare, lignes....qui se concrétisent par des palissades et des grilles. Pour accéder au quartier Andersen, il faut demander sa route et tout le monde semble un peu perdu. Rendez vous en 2020, pour bénéficier de toutes ces infrastructures. A l'hôtel de ville, sur la grand place, un mariage est célébré avec roses, bulles de savon et petits drapeaux danois. Dans la cathédrale St Knud et surtout dans la crypte, c'est beaucoup plus calme....Le roi Knud et son frère Benedikt, assassinés lors d'une révolte paysanne, dans cette église, reposent en paix. Pour donner une idée des églises du Danemark, j'ai photographié la pile de coussins, mis à disposition des fidèles.J'allais oublier, Andersen, ce "vilain petit canard" si seul et mélancolique. Tout ici, lui est consacré ou porte son nom

Mariage danois et coussins pour l'église.Mariage danois et coussins pour l'église.

Mariage danois et coussins pour l'église.

Dimanche 4 mai 2017 :  Pas d'activité aujourd'hui, le deuxième équipage part demain matin, nous en profitons pour fêter un anniversaire et festoyer pour cette occasion.

Partager cet article

Repost 0

26 - KERTEMINDE et LADBY

Publié le par nomades5876

Le drakkar (reconstitué) et son équipage.

Le drakkar (reconstitué) et son équipage.

Vendredi 2 mai 2017:  Petite visite de milieu d'après midi, proche de nos bases, nous partons dans un rayon d'une trentaine de kilomètres, voir un site viking. Moins connu que le bateau d'Oseberg, mais unique au Danemark, c'est une sépulture identique. Vers l'an 950, un chef viking a été inhumé dans un drakkar de 22 m en compagnie de 11 chevaux, chiens et possessions terrestres. Découvert en 1934, il est exposé sous une voûte de béton recouvert de terre, à l'image du tertre originel.  Lugubre et difficile à observer dans la pénombre, dans laquelle il est plongé. Cela fait vendre les cartes postales...... Le musée retrace la cérémonie funéraire, présente un drakkar reconstitué avec lequel des équipages peuvent naviguer. Nous avons assisté à l'appareillage d'une équipe de volontaires,belle pagaille avant de ramer au même rythme. Avec un tel équipage, la Neustrie n'aurait jamais changé de nom. En 2011, l'idée de réaliser un tapisserie de la dimension (en largeur et non en longueur..) de celle de Bayeux est née et devrait s'achever en juillet 2017. Nous avons pu en admirer une partie.Elle est brodée, avec de la laine achetée à Bayeux et avec le même point. 10 brodeuses travaillent ensemble et Margrete, Reine du Danemark,  est venue en juin 2013 la visiter.

Le corps, les chevaux et la disposition des planches et de la terre.Le corps, les chevaux et la disposition des planches et de la terre.Le corps, les chevaux et la disposition des planches et de la terre.

Le corps, les chevaux et la disposition des planches et de la terre.

Au retour, petit détour par le port de Kerteminde présenté par le peintre Johannes Larsen comme "la plus jolie petite ville du monde". Les maisons sont coquettes et ont de belles façades peintes, mais, le coeur a ses raisons.....que la raison ne connait pas.

La tapisserie.

La tapisserie.

Partager cet article

Repost 0

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>