Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

23-La Dalécarlie

Publié le par nomades5876

 

Samedi 28 mai 2011 :

Ca y est, nous l’avons vu……le Vasa.

Quel bateau,  qui vous écrase de sa hauteur et quelle histoire, son renflouement et sa conservation.

INCONTOURNABLE, vaut le détour et le «  déplacement ».

25mn de film pour raconter cette catastrophe et ce sauvetage  car finalement, c’est le seul bateau du XIIème siècle conservé en l’état.

 

007-copie-2.JPG

« Grâce à ce naufrage » on peut admirer un navire magnifique….J’ai vu le chantier de l’Hermione à Rochefort, et bien là on est devant un bateau qui me semble plus grand, richement sculpté et qui par sa couleur , avec le travail des ans semble tout droit sortir du dernier film du « Pirate des Caraïbes », si je peux oser la comparaison.

Son naufrage le 10 août 1628 : Le Vasa est remorqué, pour quitter le quai de Stockholm puis hisse les voiles, le vent durcit et le navire chavire……à peu près à l’endroit où on peut l’admirer aujourd’hui.

A qui la faute ?

Question posée très rapidement au capitaine, 24 h après le naufrage.

Au roi Gustave II Adolphe qui  voulait un maximum de canons, n’en a-t-il pas fait un bateau trop grand et trop puissant, un bateau « expérimental ».

Les constructeurs se servaient des même formes, des mêmes dimensions et quelquefois la stabilité  n’était pas assurée, la Suède avait déjà perdu une quinzaine de bateaux pour cette raison. Cette fois en fonction de sa hauteur et de ses canons il aurait fallu plus de lest et une autre carène.

Il était plus lourd du haut que du bas.

035.JPG

Pour le renflouage….(tenté de nombreuses fois au XVIIème siècle) :  Découvert en 1956,commencé en 1957 les travaux prirent 2 ans avant de commencer à le relever, pour se terminer en 1961 pour la remontée finale. Suivit  tout le travail colossal de conservation, de reconstitution (un puzzle de 13500 pièces) pour enfin être présenté au public (nombreux) dans ce musée inauguré en 1990.

Aujourd’hui les problèmes de conservation ne sont pas résolus, ils luttent toujours contre sa dégradation.

Voilà donc un coup de cœur, dans ce voyage.

Stockholm recèle bien d’autres richesses comme le musée de plein air de Skansens, constitué de 170 maisons  venant de toute la Suède, d’un zoo et d’un jardin. Certains sont allés le voir en trop peu de temps vu la richesse de présentation (les intérieurs se visitent et retracent  la vie du XVIIIème siècle). Pendant que d’autres visitaient, près du Vasa un ancien brise-glace et bateau-phare et que d’autre se remettaient de leur « promenade » d’hier dans la vieille ville.

Stockholm est une bien belle ville qui nécessitera une autre visite.

 

Dimanche 29 mai 2011 :

Nature et tradition

Temps menaçant, un peu de pluie et puis la remontée vers le Nord, direction la Dalécarlie et son emblème le cheval de bois peint. L’étape de 300km doit nous emmener au lac Siljan et plus précisément  à Leksand à la pointe sud du lac. Le camping choisi : Västanviksbadets camping Leksland est atypique par rapport à ce qu’on a vu depuis notre départ.

A l’accueil, un panonceau indique que l’on peut s’installer, pour choisir notre emplacement,  des plans sont à notre disposition, dans un distributeur et nous remplirons les formulaires à 7h30 PM.

Les locaux sont en rondins de bois de couleur rouge avec encadrement de bois peint en blanc, ainsi que le faitage. L’intérieur est lambrissé. Très simple, mais très propre. Des petits chalets, identiques ou plus vieux non peints, sont équipés de lits et d’un réfrigérateur. La table se trouve dehors et les sanitaires et la cuisine sont ceux du camping.

 

 

068.JPG   Les sanitaires et petits chalets de passage.

Cette couleur rouge qui jette une note de couleur vive dans cette magnifique nature suédoise provient d’ailleurs de cette région riche en mines de cuivre. L’ocre rouge de Falun est un sous produit du cuivre et est devenu un symbole national.

070.JPG

Pour la nature, c’est tout le cliché des paysages suédois que nous avons devant nos yeux, le bord d’un lac , avec son ponton, ses bouleaux et conifères, les tapis de muguet, lupins, les lilas en fleurs et des dizaines d’autres fleurs, les canards ,les écureuils……pas encore les moustiques .

 

 

 

037.JPG

Et puis…..le calme.

Nous avons aperçu sur la route dans une forêt des biches, des chevreuils, un élan, un bœuf musqué et beaucoup de blaireaux (tués par les automobiles) .

Leksand était en fête ce week-end. Autour de quelques maisons typiques, un camp Moyenâgeux s’était installé et offrait tous les artisanats de cette époque, avec de surcroît les acteurs en tenue d’époque et les joutes équestres.

Nous ne serons pas là pour la St Jean, pour voir les costumes folkloriques, les courses de bateaux « d’église », comme à l’époque où on les utilisait sur le bord du lac pour aller à la messe.( Nous en avons vu un s’entrainer  avec ses 20 rameurs et son barreur) .

 

 

113.JPG

Autre tradition, l’érection du mat de st Jean, accompagné de musique et de danse et qui restera  toute l’année avec ses cœurs et autres motifs.

 

074.JPG

Le tour du lac (créé par la chute d’une météorite) abonde de villages aux couleurs locales, ces maisons sont entourées de barrières faites de branches de sapins ou de lanières d’écorce et attachées par des liens naturels (des brindilles de sapins).

062.JPG

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

22- Stockholm

Publié le par nomades5876

Mercredi 25 mai 2011 :

Nous quittons Jönköping et son camping au bord de la falaise, ne pas lâcher le chien….

Son temps pluvieux et venté, mais son internet gratuit à l’accueil.

Ses sanitaires quelque peu esquintés, et son sauna.

Un petit tour en ville, nous fait découvrir une localité ouvrière, avec une population multiraciale, des superettes où les bonbons, soda, coca-cola, saucisses et sauces en tube sont légions ….Attention au régime. Pas de rayon vin, peu de bière et aucune au-dessus de 3°5 (il faut avoir 18 ans pour en boire et 20 ans pour en acheter) mais il y a également peu d’eau minérale….

On y trouve, comme il y a quelques temps en France, des machines à récupérer les consignes de canettes en métal et les bouteilles en plastique qui sont consignées.

Double plaisir, donc grâce à notre provision constituée avant de partir……

 

003-copie-1.JPG Rayon de bonbons self service, il existe le même pour les fruits secs de l'apéritif......

Autre particularité, pour donner l’appoint ou recevoir sa monnaie, il y a une petite machine réceptrice et distributrice sur le guichet. 

Dans une boulangerie, nous goutons nos premiers Kanel Bulle, viennoiserie à la cannelle en forme d’escargot.

Malgré le temps mitigé, nous rencontrons près d’un grand hôtel, des couples jeunes dont les femmes apprêtées sont en robe longue et les hommes en smoking ou costume noir. Ils se font photographier et nous avons vu la même scène, 2 jours auparavant à Kalmar, dans les allées du parc du château.  

Ils sont accompagnés par des amis ou des parents, et certains ont des verres et une bouteille de « champagne » (style mousseux).

N’ayant pas posé la question, nous sommes restés dans les suppositions, était ce comme pour la graduation aux USA, les fêtes de fins d’études universitaires ?  …..

 

 

 

030.JPG Les couples à Kalmar...

Un sentiment déroutant par rapport au lac Vattern que nous longeons : Les lacs sont si grands, que sur la rive, avec les vagues on pense que c’est la mer,  et les fjords sont tellement entourés de terres et sont calmes, sans marée très prononcée que l’on dirait des lacs……On s’y perd.

Jeudi 26 mai 2011 :

Nous sommes à Stockholm, après avoir été refusé au camping Stockholm Swecamp Flottsbro ( B21 catalogue des campings suédois) par manque de place (53 emplacements seulement  mais en pleine forêt)

Le gérant du camping nous propose de nous reporter sur le camping Brëdang camping et il téléphone pour s’assurer qu’il y a de la place, il se situe plus près de Stockholm…..

Problème : il est cité dans le guide du routard comme cadre absolument pas reposant et avec une vue sur la forêt d’un côté et de vilains immeubles de l’autre.

Après réflexion, nous décidons d’aller voir : il est un peu cher 290 Kr soit 35€ par nuit, il faut se         « battre» pour se trouver un emplacement avec électricité (rares), mais nous pourrons aller en métro à Stockholm, ce qui est un énorme avantage (péage pour entrer en ville, parkings chers, etc…)

Pour une fois le guide se sera trompé, finalement c’est calme, on y trouve des chevreuils et des écureuils venu du bois voisin et on peut dans ce même bois, y cueillir du muguet (abondamment).

Visite de la vieille ville, départ en métro, même procédé qu’à  Copenhague un seul ticket collectif cette fois de 16 coupons, mais il faut en utiliser 2 par personne et toujours 180Kr suédoise cette fois.

Les rues de la vieilles sont villes sont très animées, les boutiques de souvenirs y abondent, d’élans en tous genres, de trolls, de drapeaux et j’en passe….

 

008-copie-1.JPG  Un chouette tablier....

Capitale d’un royaume, à midi, nous allons filmer et photographier notre deuxième relève de la garde, «  en musique », mais sans tambour, ni trompette car il n’y a pas de musique. Nous pouvons assister en compagnie d’une foule importante de touristes à la démonstration protocolaire de la garde en tenue bleu marine et casque à pointe noir.

 

022.JPG

L’église Tyska Kyrkan ou l’église allemande, nous avait permis d’attendre en nous permettant d’admirer sa chaire en ébène et sa splendide tribune royale tout en dorure.

 

 

019-copie-2.JPG

 La Grand-place avec son musée Nobel et son faux air de Place du Tertre à Paris, nous a replongé dans le bain de sang de Stockholm, en 1520  il s’y déroula une sorte de st Barthélémy avec l’exécution de 82 « hérétiques ». 014-copie-3.JPG

Pour nous restaurer, comme quoi cela ne nous avait pas coupé l’appétit, nous sommes allés manger une salade chez Blooms (boulangerie, voir guide du routard) avec quelques viennoiseries et de l’eau…..

Ceci  dans le quartier Sôdermalm, moins touristique et possédant un point de vue sur la ville.  

Un Suédois nous a abordés dans la rue, en nous entendant échanger sur la recherche de ce restaurant, et nous a parlé dans un excellent français de son périple en bateau et de sa vie, entre la Suède et Bézier où il avait acheté à quelques km (Cessenon sur Orb)  une maison. Rencontre sympathique.

Pour terminer notre première journée à Stockholm,nous avons changé d’île et donc de quartier, cette fois nous sommes dans la ville moderne avec ses grands magasins, sa foule bigarrée et sa circulation.

Une impression : Est ce le soleil, qui nous a accompagné toute la journée, ou cette présence de l’eau qui sépare les lieux d’activités en fonction de leur spécificité, toujours est-il que Stockholm nous a semblé plus agréable à visiter et moins fatigante que Copenhague….

Partager cet article

Repost 0

21- La carte de la Suède

Publié le par nomades5876

026-copie-1.JPG Voici la carte provisoire du parcours.

TOUJOURS DE LA BRICOLE.........utilisez CTRL + pour grossir........

 

De Copenhague, à Ronneby puis Kalmar, l'ile d'Öland et puis aujourd'hui on est retourné au coeur de la Suéde sur les rives du lac Vattern à Jonköping.

Pour y aller une seule et même forêt sur 200 km et le retour de la pluie et du vent de 3/4.

Même programme toute la journée , pluies intermittentes.

C'est le Camping Chèque N° 352

Demain c'est de nouveau une capitale : Stockholm.....

 

 

Partager cet article

Repost 0

20-L'ile d'Öland

Publié le par nomades5876

Lundi 23 mai 2011:

Öland-île touristique de la Baltique.

Grâce à un pont de 6km de long la reliant à Kalmar, on peut accéder à cette île riche en histoire, botanique et ornithologie.

pour l'histoire les découvertes archéologiques dâtent de l'âge du fer mais l'on y trouve aussi des pierres  runiques qui datent de l'époque viking. On y trouve de multiples tumuli (tumulus) des pierres levées, couchées ou en forme de bateau et des forteresses circulaires dont une reconstitution avec village.005-copie-2.JPG

Voici Graborg porte de la forteresse.014-copie-2.JPG Et Eketorps borg une forteresse du IV ème siècle reconstituée.

  Les mégalithes sont quelquefois accompagnés de moulin, trés nombreux également ce sont les célèbres moulins d'Öland....sans faute d'ortographe!

 

021.JPG

006-copie-2.JPG Un des 400 moulins de l'ile.

La Öland :

La flore y est remarquable on y trouve des plantes de multiples origines : de Sibérie, des Alpes et l’Europe de l’Est.

Royaume des botanistes et j’en connais….certaines plantes y sont uniques au monde : l’hélianthème, les violettes blanches de Borghom, une espèce de renoncule et une de la famille globularia, toutes ces plantes sont protégées bien sûr.

MAIS, ce sont surtout pour les orchidées que l’on vient sur l’ile (30 espèces).

Ii  faudrait un livre entier pour décrire la flore d’Öland……

Enfin, les animaux : à l’extrémité Sud de l’ile, à Ottenby, dans une nature sauvage et protégée vit le plus grand troupeau de moutons de Suède, on y a croisé également des daims en liberté, et il parait que tous les ornithologues avertis connaissent l’observatoire d’oiseaux qui y est implanté.

On y rencontre en effet des gens très sérieux, lunette avec pied, sur le dos qui s’y proménent.

Un phoque, sur son rocher, ne semblait guère dérangé par tous ces visiteurs.

 

 

019-copie-1.JPG Le phare d'Ottenby

Voilà, donc le petit paradis que nous avons découvert, chacun a pu trouver son plaisir .

Autre plaisir, culinaire cette fois, dans un petit port de la Baltique, un pêcheur dans une camionnette vendait du poisson fumé et nous avons acheté du sik, cela ressemblait à du bar, mais recherche faite sur internet, il s’avère que c’est du lavaret, poisson de la famille des salmonidés, d’eau douce que l’on trouve dans le lac du Bourget mais également en mer Baltique……

Excellent …..

 

 

Pour ceux qui ont lu l’article sur les commerces de proximité, nous avons retrouvé nos étals vendant du miel, de la confiture d’arbousier, des épinards, des radis, de la salade des pommes de terre et…de quoi faire son marché( sans marchand présent ).

 

008.JPG

 

 

Pour les bricoleurs, j'avais oublié de vous dire qu'ici c'est la patrie d'IKEA, et voici le genre de mobilier de jardin que l'on peut ramener en kit.......

006-copie-3.JPG Le banc et les  3 fauteuils..... On va tirer au sort pour savoir qui le ramènera dans sa caravane

Partager cet article

Repost 0

19- Kalmar (Suède)

Publié le par nomades5876

Dimanche 22 mai 2011 :

A notre petit rythme, 100 km aujourd’hui après les 250 km d’hier, nous remontons vers Stockholm.

Il faut préciser pour ceux qui voudraient tenter l’aventure, que nous ne sommes pas pris par le temps et que nous nous donnons jusqu’au 15 juillet et peut-être plus si nécessaire.

Kalmar nous accueille, peu de monde dans le camping, vanté par le Guide du Routard, qui nous sert de « bible » avec le Guide Vert de Scandinavie, bientôt ce sera le Guide Lonely Planet pour la Norvège.

    C'est une des plus vieilles villes de Suède où fut célébrée en 1397 l’Union qui a rassemblé pour un temps  sous une même couronne le Danemark, la Suède (qui possédait la Finlande) et la Norvège…..jusqu’en 1523.

Elle possède son château du XIIème, rebatti en fonction des différentes guerres .029-copie-1.JPG Le château de Kalmar

 

Le Länsmuséum, quant a lui, présente les vestiges provenant d’un bateau de guerre du XIIème, le Konan coulé lors d’une bataille au large de l’ile d’Öland toute proche.

Armé de 120 canons, de 850 hommes, il aurait été le plus grand bateau de guerre construit en Suède à cette époque (une mise en bouche, avant d’aller admirer le Vasa à Stockholm)

Si j’ai bien compris la vidéo en anglais et la brochure, il aurait coulé pendant la bataille, mais par une erreur de navigation suite à un coup de vent  qui l’aurait déstabilisé, couché et à ce moment les canons auraient glissé tous du même côté, accentuant la gîte et coulant le navire.

 

 

023.JPG Une maquette relatant le naufrage....Trop fun...

Pour les anglicistes : Probably more than one factor contributed to the loss of the ship, among them instability, too great a sail area when she altered course, a lack of coordination between the Swedish squadrons, officers and crews without much training, and rivalry between some officers. Allégations as to Kronan’s instability must be set against her having sailed, unlike Vasa, for a number of years without any such serious incident.  One may conclude that what led to her loss were errors of judgement and behavior or what we might now call the “human factor”.

On parle aussi, du commandant du navire : He certainly had no naval  experience, and he must have cut an odd figure among the weather-beaten sailors .One cannot exclude the possibility that is choleric, unrestrained character affected the outcome of events, but it would be an oversimplification to blame only him for the loss of Kronan.

Voila pour ma participation au cours d’anglais du jeudi. Ce n’est pas plus comique que l’autre jour….Je suis en mal d’inspiration.

Pas de chance cette marine suédoise, quand on sait comment a disparu le Vasa après 150 m de navigation, le Titanic à côté fait pâle figure.  

Partager cet article

Repost 0

18- La Suède -1ère étape

Publié le par nomades5876

Vendredi 20 mai 2011 :

Un bilan : Cela fait une petite quinzaine de jours que nous découvrons le Danemark, une envie s’en dégage, celle d’y revenir.

Les danois sont surpris que l’on reste chez eux, en général, on y passe pour rejoindre la Suède ou la Norvège. Lorsqu’on leur explique en plus que c’est le 1100ème anniversaire de la Normandie et que l’on est content de fêter cela ici, on reçoit des «  congratulations » de circonstance.

Les gens parlent anglais « mieux que nous «  et découvrent très vite que nous sommes français à notre « bad english ». Certains se lancent à parler français, c’est très sympa et amusant, sur le marché un vendeur m’a fait la déclaration suivante tout en rigolant, «  voulez vous coucher avec moi ?» vu la taille du gaillard, il fallait mieux refuser. Pour lui, cela semblait évoquer de bonnes vacances en France. Aujourd’hui, dans une boulangerie, c’est une petite vendeuse, qui nous a dit apprendre le français à l’école et nous expliqua la raison des fermetures de magasin : « c’est comme Noël » et l’on mange les petits pains briochés à la cannelle, que nous venions d’acheter. En fait le 4èmevendredi après Pâques, c’est la journée de la prière qui semble être fériée.

La vie est peut-être un peu plus chère  qu’en France, mais le plus curieux, c’est la rapidité à laquelle les prix changent au niveau de l’essence ! Du matin au soir cela peut passer de 9,89 Kr à 10,84 Kr et même en deux heures de temps,  pour la même station.

Ici, surtout à Copenhague, le vélo est roi mais dans tout le pays, les pistes cyclables sont remarquables et sont prioritaires sur les autos, il faut faire attention.

Si le feu passe au vert (auparavant, il passe à l’orange) et si vous voulez tourner à droite ATTENTION aux vélos qui eux vont tout droit, ils ne s’arrêteront pas.

Les campings comme aux Pays-Bas sont très propres et très bien équipés, les danois semblent y poser leur tente pour la semaine et venir dès le vendredi soir pour s’y dorer au soleil.

 

 

004-copie-2.JPG Coin cuisine, vaisselle, chauffé et fleuri  parfois....

Ils passent la tondeuse, merci le calme …..Heureusement, il n’y a pas grand-chose à couper mais ils se « repassent » l’engin….. Ils arrosent leurs fleurs, c’est leur petit pavillon du week-end, avec auvent, barbecue et tout le nécessaire du parfait vacancier.

Le dimanche après midi tout le monde repart.

N’oublions pas que nous sommes au royaume du Danemark et que les danois semblent très fier de leur drapeau ( Danneborg) que l’on trouve partout, pour indiquer les petits commerces, les maisons possèdent leur mat,  et des étendards  flottent souvent  dans les rues. Sans que ce soit la coupe du monde ou  la journée de la Constitution (fête nationale) le 5 juin.

Une reine possède sa garde royale en uniforme bleu outremer et  toque en poil d’ours noir, style la garde royale anglaise.
Pour l’anniversaire de la Reine, ils endossent un uniforme rouge.

Nous avons pu filmer, la relève de la garde…..Merci  le C.M.P. !

Samedi 21 mai, ce sera le marathon de Copenhague, nous n’y participerons  pas,  pour cause de départ vers la Suède.

 

 

016-copie-4.JPG

Samedi 21 mai 2011 :

Le beau temps est revenu, les « troupes » ont trouvé une autre organisation :

1 caravane et un camping car vont remonter vers Stockholm , plus rapidement en prenant le ferry à Helsingborg, au-dessus de Copenhague,  puis longer la côte de la mer Baltique pour rejoindre Rovaniemi ( village du Père Noël en Finlande) puis Kirkenes à la frontière Russe et arriver enfin au Cap Nord, incontournable à leurs yeux. Ils souhaitent également, faire plus de camping sauvage et se sont équipés dans ce but.

L’autre groupe dont nous faisons partie, constitué de 3 caravanes, va « musarder » en commençant par le Sud de la Suède. Les étapes seront plus courtes.

Premier arrêt au Ronneby havscamping, pour une nuit, puis au Stenso camping de Kalmar pour 2 nuits et découvrir l’ile d’Öland : Côte d’Azur de la Suède,  cette fois.

Cette première courte halte, nous permet déjà  de prendre le « pouls » du pays.

Notre passage sur le pont de Copenhague à Malmö, avec le droit de reculer, pour changer de guichet et payer nos 80 € de péage. (Même prix, par le ferry)

Les premiers panneaux « Attention élan » sur le bord de la route.

 

025-copie-1.JPG

Les drapeaux Suédois devant les maisons rouges et blanches, et un paysage granitique, digne de notre Bretagne (C’est terrible, ce besoin de toujours comparer ….)

Le  camping, au bord de la mer, petits bateaux sur leur ponton, oies dans les roseaux, faisans dans la forêt (A ce propos nous en avons vus et entendus  beaucoup dans les lisières de forêt, des Pays-Bas et du Danemark,  depuis notre départ.) et le calme……de la nature Suédoise.

Que du bonheur !........Carpe Diem……. 014-copie-1.JPG

 

Pour le « folklore », nous avons fait nos premières course chez Willy : Supérette  suédoise et avons acheté : 700gr de Ragfranska, de la Barkasse, 200gr de Rôkt skinka, 300ml de  Rödvinsvinäger,  145gr de  Böcklingpastej, et du  Dillmakrillfile….. On ne vous cache RIEN !......

Donc, c’était (mais, nous on a l’image, ou on se lance et on goûte), du pain de mie, du vinaigre de vin, des filets de maquereau fumés à l’aneth, un tube de pâte de poisson fumé (Il y en avait tout un rayon de différentes sortes) à étaler sur des toasts (c’est fumé et salé, mais c’est bon…). Dans le désordre…..j’ai résisté au rayon très bien achalandé de saucisses en «  plastiques » à griller, à bouillir, fumées  ou autre….

Ici, c’est fini, plus de bière, ou à très faible degré, de la Carlsberg à 2°6, il faudrait aller dans les systembolagets.

Partager cet article

Repost 0

17-Copenhague

Publié le par nomades5876

   009-copie-2.JPGCarpe Diem... Blason trouvé au château Frédériksborg

Lundi 16 mai 2011 :

Départ sous la pluie, qui ne nous quittera pas de la journée, pour le Camping Chèque N°369 d’Absalon près de Copenhague.

C’est un grand camping « de passage » on y retrouve tous les camping-caristes ou caravaniers qui ont  pour « eldorado » le Cap Nord. On  y trouve des français arrivés d’un trait et pressés d’en découdre avec les grands espaces, ainsi que 3  italiens en Vespa (de Padoue) lancés dans la même aventure.

Repos et pour attendre que le mauvais temps   passe : premier Triomino.

Mardi 17 mai 2011 :

Départ à 9h, sous la pluie des 3 italiens avec destination Oslo, je ne sais en combien d’étapes…..

Nous profitons du mauvais temps persistant pour vaquer aux différentes occupations matérielles et partons l’après-midi  pour le musée des bateaux vikings de Roskilde (la pluie ayant cessé).

Résultat de fouilles archéologiques, il explique et présente 5 types de bateaux vikings différents, épaves coulées volontairement au XIème siècle pour fermer le barrage de protection, de Peberrenden, proche de Roskilde. Grâce à un bardeau métallique, construit en 1962 autour des épaves, le site fut asséché et les bateaux récupérés.

On y retrouva un bateau de charge hauturier, un grand navire de guerre de 30 m pouvant recevoir de 70 à 80 guerriers, un caboteur côtier, un petit bateau de guerre de 17 m pouvant transporter 30 guerriers et un bateau de pêche.

Ces bateaux sont donc présentés après leur restauration et ne sont pas complets mais ils ont permis un travail d’archéologie expérimentale qui a aboutit dans le chantier naval attenant, à la reconstitution avec les outils et les procédés d’époque à la naissance d’une flottille de 40 bateaux.

L’été, ils sont opérationnels pour les visiteurs et ils ont été mis à l’épreuve sur de grandes distances comme le tour de la Grande Bretagne avec 80 « marins téméraires » à bord, un film retrace cette saga….

 

 

 

    011-copie-3

 

 

Mercredi 18 mai 2011 :

Le soleil du matin a donné par la suite, un temps gris.

Le château Frédériskborg à Hillerøde était à notre programme, pour un coût de 60 kr (50 kr pour les retraités).

Visite surprenante, ce château a été fortement détruit par un incendie en 1859, reconstruit et restauré par la fondation Calsberg mais possède une telle collection de tableaux et de mobiliers qu’il semble être dans son état d’origine. C’est une sorte de château de Versailles, avec son parc, ses tapisseries, ses salons, ses chambres à coucher, ses plafonds et ses planchers. Seul l’extérieur diffère, avec ses briques rouges et ses toits en cuivre « verdis », il donne une image plus triste et plus sombre.

Au retour, le  château de Kronborg ,  celui d’Helsingør, ou d’Elseneur vu de loin, mais le long de la côte jusqu’à Copenhague, c’est la riviera « danoise »  avec son lots de superbes propriétés.

 

 

014.JPG

 

Et puis dans l’après midi, c’est l’arrivée des 2 caravanes supplémentaires et du camping-car, le groupe s e trouve ainsi constitué de 10 personnes et d’un chien.

Un apéritif de retrouvaille célèbre l’événement.

Jeudi 19 mai 2011 :

Départ matinal pour la visite de Copenhague, sous la pluie menaçante.

Grâce à un système de billet compostable collectif, nous prenons le train pour 18 Kr=2,5€ qui nous emmènera au centre de la ville.

Le parc de Tivoli, l’hôtel de ville, la grande rue commerçante, puis  le château de Christianborg  avant que les troupes ne se divisent en 2 groupes, certains pique-nique  alors que d’autres se trouvent un restaurant indiqué dans le guide du routard, buffet à volonté pour 79 Kr = 12 € bière toujours assez chère 40 Kr=6€ , nous avons pu manger un peu de tout et découvrir les différentes saveurs, pas de viande, ni de poisson  au menu.

Les forces retrouvées ce fut pour  tous, la «  quête du Graal », retrouver au bout de sa jetée ….. De Lille Havfrue plus connue sous le nom de : la petite sirène. Très photographiée, entourée, touchée ….caressée. Loin de l’animation du quartier du Nyhavn, quai  fourmillant de restaurants, de bars, et de bateaux, elle nécessite l’effort d’une bonne marche pour la rencontrer. Les cars de touristes eux s’arrêtent à quelques mètres……..Tourisme fait loi.

 

 

020-copie-1

 

Tous,  malgré la fatigue, auront pu fixer sur la pellicule ce moment si « fort » .

Dire que quelque fois, elle n’est pas au rendez-vous….décapitée, bras arraché, réparation, bombée ou prêtée (pendant 8 mois en 2010 à la Chine pour l’expo internationale).Sans vouloir jouer les sponsors, il faut rappeler qu'elle existe, grâce à la fondation Calsberg (début du XXème siécle)……encore une fois. 

Beau temps revenu ,il fait 16°.

Demain départ pour la Suéde.  

 

 

Partager cet article

Repost 0

16-La Fionie

Publié le par nomades5876

    Samedi 14 mai 2011:

Le temps s'est bien gâté ces derniers jours, des giboulées orageuses et un temps plus venteux et plus froid...si on était chez nous cela ressemblerait aux saints de glace.....

Nous prenons néanmoins notre baton de pélerin et nous allons découvrir Odense et son

personnage célèbre, non ce n'est pas un conte.

Le voici:017-copie-2.JPG 

Fils d'un pauvre cordonnier, dont voici la maison, il deviendra à l'image du "vilain petit canard" un écrivain reconnu. Il recevra une bourse royale et visitera l'Europe (certains affirment qu'il serait le fils caché du roi ChristianVIII et d'une jeune comtesse de Fionie".Vous commencez à deviner?016-copie-3.JPG

 

Connu pour sa pauvre petite marchande d'allumettes notre Hans Christian Andersen est présent partout ici.

025.JPG  Voici la maison dans laquelle il a vécu en tant qu'écrivain,mais aussi créateur de fresques en papiers découpés

A Copenhague, on peut suivre ses pas( peints sur le sol) pour y découvrir ses lieux préférés et y rencontrer la statue de la Petite Sirène.020.JPG

Pour en terminer avec Odense,c'était samedi 14 mai, peu de monde, boutiques fermées,quartier d'Andersen trés typique, vieilles  petites ( cela colle bien avec Andersen...) maisons en colombages peintes, ruelles pavées et puis la  cathédrale St Canut ouverte, gratuite avec un magnifique tryptique recouvert d'or, et sa crypte possédant leliquaires de St Canut (roi tué lors d'une émeute paysanne) proche de celui de son frère Benédikt tué dans les même conditions.019.JPG  Le tryptique haut de 5m

Notre visite de la Fionie se termine aujourd'hui dimanche 15 mai: promenade sous la pluie ,puis soleil vers le port de Fagord dans les alpes fioniennes, petit port de la côte méridionale, ancienne citée dont il subsiste une porte.

 Sur la route ,les haies de lilas en fleurs bordant les champs, donnent l'envie d'en faire autant (Problème l'hiver) et puis les chaumières d'ici possèdent un faitage "légèrement" viking........

 

 003-copie-1

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

15-MISE EN FORME - Les cartes

Publié le par nomades5876

Ca y est......

Après quelques heures de travail,pour cela il faut bénéficier d'une connexion stable.....

Voilà le blog un petit plus présentable.....IMG_0129.JPG..

 

Notre élan "fétiche" , car offert dans le but de ce voyage, par une bande de copains, s'apprête à retrouver son grand Nord natal

En utilisant CTRL +, on agrandit l'image, on peut voir plus facilement, CTRL- pour diminuer ( Merci pour le conseil du technicien).

 005-copie-1.JPG

 

          Ce n'est pas terrible, mais on peut distinguer notre périple Belgique, Pays Bas, Allemagne et Danemark par l'Ouest en longeant la côte.

     Peut être un peu mieux...quoi que ! .

 

    -------- 003.JPG

 

 

 

 

Notre périple au Danemark, en forme d'Y.

Notre façon de voyager,nous satisfait tout à fait .

Nous sommes en caravane et le fait de se poser 2 ou 3 jours puis de circuler en voiture "seule", évite "la course".Ce sera plus difficile en Suède, Norvège ou Finlande vu les distances à parcourir.

Partager cet article

Repost 0

14-Odense

Publié le par nomades5876

018-copie-1.JPG Samedi 14 mai 2011:

 

Une très belle journée (10 Mai) passée sur l'île de Fur,où Astrid a tout de suite remarqué des quantités de bigorneaux qui prenaient le soleil sur quelques rochers. Pas pour longtemps,car Solveig est venue à la recousse,bravant l'eau froide...et la pêche fut miraculeuse (si on nous avait laissé un peu plus de temps....)

.

Arrivés dans les campings,il faut ,chaque fois déchiffrer les modes d'emploi des lave-linge et...quelquefois des douches.Les utilisateurs auront à raconter quelques facéties de ses "engins",au demeurant,toujours très propres et fonctionnels,fait "pour la famille".C'est à dire: deux lavabos, deux douches et un w.c. dans chaque sanitaire.

 

Depuis hier,nous sommes en Fionie ,sur l'île de Fyn,dont la ville la plus importante,3ème ville du D.K.est Odense,prononcer Ou-en-sse,bon,..la prononciation est très compliquée pour nous....Ville pas très propre par rapport aux autres villes recontrées...mais les canards sont très disciplinés,ils attendent le feu vert pour traverser, eux ..,pas comme certains français qui "causent" au milieu des pistes cyclables ou qui traversent en dehors des passages piétons !

Et des vélos,il en passe,...même sous la pluie,des triporteurs aussi....le vélo-roi ! En voilà un, tout habillé de tricot aux  couleurs chatoyantes devant une boutique de laine bien sûr, posé contre une colonne,elle-même bien au chaud dans son tricotage bigarré !

Ce midi,nous avons déjeuné d'un seul plat pour 4 !! : un genre d'omelette bien gonflée,garnie de tranches de lard gras et lard fumé, bien croustillantes,bien grasses, parsemée de ciboulette et de quelques tranches de tomates...c'était à volonté... ,mais même les "zhoms"!!! n'en ont pas redemandé...Quant à Astrid et Solveig,elles ont ingurgité quelques gouttes d'HE de menthe poivrée pour digérer.

.Cela dit, la petite auberge en pleine forêt était bondée et nous avons dû manger "outside" sous quelques gouttes de pluie,mais grâce à nos  parapluies,nos bières n'ont pas été mouillées!

Nous avions mis des couvertures sur nos genoux,couvertures fréquemment proposées aux clients des cafés ou restaurants qui consomment dehors le plus souvent possible !...Aux dernières nouvelles Astrid ajouterait  bien quelques gouttes d'huile essentielle de  romarin et peut-être bien de citron...

010-copie-3.JPG  Voici le plat 120kr /pers soit 18€ et à volonté....on sait se tenir!

 

Partager cet article

Repost 0

1 2 3 > >>