Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

42- Bergen

Publié le par nomades5876

002-copie-6.JPGOn n'y voit que du bleu....

Lundi 27 juin 2011 :

Journée pluvieuse jusqu’à 15h. Orageux à 17h 30. Repos, après les deux jours précédents  et les deux journées qui s’annoncent. Bergen est maintenant programmé, recherche d’un hytte pour la nuit et matinée prévue à Bergen avec marché aux poissons en prévision.

Dernière cartes postales, préparatifs culinaires pour les jours qui viennent.

Mardi 28 juin 2011 :

Sous la pluie, mais c’est normal nous allons vers Bergen, ville très pluvieuse.  Nous reprenons le tunnel  de  24,5 km, nous nous y arrêtons pour faire une photo des aires d’arrêt bleues.

Une succession de tunnels, nous fait parcourir 50km de tunnel  pour 60km de distance,(Claustrophobes s’abstenir). Ils font 11, 6, ou 4 km de long et nous permettent de franchir les montagnes, Tom-Tom ne donne plus sa position et c’est à la sortie qu’il se réactualise.

Sur la route les cascades transportent des eaux jaunies et une, plus importante que les autres, nous impressionne.

Nous passons par Dale et nous nous arrêtons à la fabrique de Dale of Norway, célèbre pour ses pulls norvégiens.

La recherche d’un hytte, se fait difficile, lorsque nous découvrons le premier camping : le Bergen camping park, il se trouve au pied d’une carrière et proche d’un chantier d’autoroute, en pleine banlieue industrialisée….Tout ce qu’on aime. Alors, courageusement nous allons à la recherche par nos propres moyens d’un hytte, questionnant une brave dame au pied d’un immeuble et  nous retrouvant dans la cour (cul de sac) d’une entreprise.  La secrétaire accepte très gentiment de rechercher sur son ordinateur une adresse de camping.

Finalement nous optons, la secrétaire, ma femme et moi pour s’éloigner de Bergen et filer vers la mer à Sotra pour trouver le Skotun Camping qui nous propose un hytte pour 5, avec cabinet de toilette et cuisine, TV, internet pour 650 Nok…C'est en fait une cabine d'un mottel...

Vue imprenable sur la mer, si les nuages se dissipaient un peu.

Soirée baba cool devant la TV norvégienne,  similaire à la nôtre, on y retrouve des émissions identiques, « cauchemar en cuisine » ou «un  diner presque parfait » etc..

Mercredi 29 juin 2011 :

Bergen et son marché aux poissons, on y courre. Petits étals de poissons, mais aussi de fruits et de souvenirs norvégiens ou lapons. La pluie (c’est normal à Bergen) n’empêche pas les touristes de s’y agglutiner. Par cars entiers, ce sont des vagues d’italiens, de japonais, d’allemands, quelques français….qui se ruent sur les commerçants. Eux aussi sont polyglottes, ils parlent à la perfection l’anglais, l’allemand, l’italien ou le français…..Je ne les ai pas entendu parler norvégien…..(Je pousse un peu).020-copie-2.JPG

Un français a tenté de me parler en anglais mais je l’ai tout de suite reconnu. Fraichement descendu de son bateau de croisière, il m’a dit n’être que 50 pour 2000 italiens.

Donc groupes par groupes, ils envahissent le quartier de Bryggen, entrent dans les boutiques de souvenirs ou de pulls norvégiens prennent des photos et repartent. Nous aussi, nous sommes des touristes, mais nous semblons avoir un plus de temps et d’autonomie, nous laissons donc passer les vagues et entre deux, réussissons à visiter, à acheter des crevettes et du flétan fumé que l’on nous emballe sous vide et puis on se cache dans une petite brasserie pour y manger un fish and chips avec une bière sans alcool…..Les dernières frites avaient été dégustées aux Pays Bas….Un régal.

Et cela, trompe la monotonie du au temps, mais les gens ici sont équipés, à l’image de ce groupe de jeunes enfants rencontrés et équipés de bottes et de combinaisons entières anti-pluie. Des employés d’espaces verts (bien verts) travaillaient avec un équipement orange identique.048-copie-3.JPG Promenons nous sous la pluie...

Une autre façon de s'habiller, rencontrée dans une boutique "chic" qui vendait des costumes traditionnels de Bergen et tout le matériel pour les fabriquer, tissus, galons, boutons, chaussures, fils à broder ....

052.JPG

 

Bergen est une très jolie ville, son quartier des maisons anciennes est remarquable, l’étroitesse de ses ruelles, sa vie, ses couleurs valent le détour. Avec le soleil cela doit être magnifique.  

C’est très surprenant de voir comment ces maisons de bois ont pu se conserver, malgré les incendies et le climat.

037-copie-2.JPG

Sur la route, et vu à la TV la veille, les cours d’eau s’amplifient et le niveau monte, des crues commencent à gagner les rives……Cela va nous pousser à redescendre, surtout quand on voit à la météo, le temps dans les autres régions.

Partager cet article

Repost 0

41- Le Jostedalsbreen

Publié le par nomades5876

032-copie-1.JPG

Dimanche 26 juin 2011 :

Nous sommes retournés au «  camp de base » de Laerdal, mais l’impression est différente.

Nous sommes seuls et nous aussi, on pense à notre famille et nos amis, que nous n’avons pas oubliés, loin de là…..Mais il faut se relancer, il y a encore beaucoup de choses à voir….Nous ne verrons pas tout. Un étranger qui visite la France (si petite soit elle) ne peut pas tout voir.

Nous sommes de plus, dans une région montagneuse, la moindre sortie correspond à 30 ou 40 km à faire en aller-retour et par des routes en lacets (50 km/h).

Alors, pouvons-nous tirer un trait sur Bergen … ? Il faudra trouver le BON CRENEAU pour y aller, en surveillant la météo. Ne pas visiter Oslo, si près du but ?

Nous sommes dans les temps.  Si dimanche prochain, nous sommes à Oslo pour la visiter, on sera le 3  juillet, et il nous restera une douzaine de jours pour redescendre, retrouver NOUS  AUSSI les nôtres.

Nous n’avons pas vu le haut de la Norvège, au dessus des Lofoten, nous ne verrons pas non plus le Sud, en dessous de Bergen.

Nous reviendrons, les GRANDES VACANCES commencent seulement. Nous allons y prendre goût.

A la réflexion, on se demandait si ce n’est pas trop difficile de terminer par la région des fjords, mais également que si l’on commençait par cela, la suite nous aurait semblée plus fade. La Suède que nous avons admirée et appréciée n’aurait peut-être pas eu le même visage à nos yeux, donc….Tout est très bien comme cela.

048-copie-2.JPG Une maison de Laerdal   ...Ce sont ces maisons, qui furent reprises par les colons aux USA et pas le contraire bien sur.

Promenade dans le vieux quartier de Laerdal,  découverte du musée du saumon, d’une tyrolienne au dessus du torrent pour rejoindre une maison sans route d’accès et puis repos car nous venons de faire en deux jours, le tour du glacier Jostedalbreen  ( le plus grand d'Europe) et ses nombreuses «  langues » en quelque 550 km, sans compter les nombreux bras de fjords et leurs déclivités. 

Sans caravane…..heureusement.

Superbe soirée et nuit au hytte du Gryta camping, le calme, la propreté des lieux, la sérénité des paysages, une adresse à retenir, mais ce n’est pas très près……

011-copie-7.JPG L'huitrier pie

Un huitrier pie sur le toit herbeux de notre hytte défendait ses petits. Des vaches , chèvres en liberté comme très souvent, nous ralentirent un peu, mais de toute façon…les routes pour information sont coupées par des accès en tubes ou plaques électrifiées pour contenir tout ce bétail errant et les nombreux tunnels sont protégés. Pas sympa, de découvrir un renne ou même un mouton dans un tunnel….

028-copie-1.JPG Les chèvres paresseuses...

Dans le dernier, ce sont des hommes qui nous y stoppèrent , c’était la queue pour prendre le ferry, sur 4 files…..

Partager cet article

Repost 0

40-Geiranger fjord

Publié le par nomades5876

Vendredi 24 juin 2011 : 033.JPG

Cela se termine ….Notre  blog devrait changer de nom, puisque le couple  58 repart  dans son « home sweet home ». Solveig se manifestera  sur le blog pour nous donner ses impressions concernant la Norvège, son mari  nous manquera pour  trouver les bonnes adresses, grâce  à son étude approfondie  des guides et des cartes. Pour marquer cela et des anniversaires futurs, un petit buffet dinatoire et un échange de trolls et de Smilies dépoussiéreurs  d’ordinateurs clôturèrent la journée.

 Les 76, avec une volonté farouche, veulent voir le mythique Geiranger fjord et la route des trolls. Nous remontons  et  redescendons des routes en lacets, déconseillées ou interdites sur les cartes aux caravanes. Sur le terrain, rien ne le signale, les routes sont belles, entretenues et assez larges MAIS le dénivelé est important  (12%)et  les moteurs et embrayages doivent souffrir, sans parler des  prises de virage en lacets.... Certains téméraires, compétents ou inconscients s’y aventurent. Sur les pentes du Vercors, de St Véran ou de la route Napoléon également…

054.JPG

Les cars numérotés s’y suivent, transportant leur lot de croisiéristes. Nous serpentons donc et  tentons de regarder néanmoins le paysage. L’arrêt à Dalsnibba à 1476m d’altitude, est également incontournable. Prendre la pose dans ce décor grandiose n’est pas très original, mais valait bien le détour (250 km depuis le matin). 

047.JPG

 En effet, ce n’est pas surfait et pas QUE touristique, il y a une vision des fjords, vu du haut, qui est  à couper le souffle. Le matin, la route 604  nous a  emmené  au pied du glacier le Nigarsbreen, où nous avons pique niqué. L’église en bois debout de Lom s’ajoute à notre inventaire, nous y passons moins de temps qu’à Borgund.

 

Il  ne nous reste plus qu’à trouver une hytte pour la nuit, pour 4 et le chien, nous le trouvons au Stenvag camping après un premier camping complet, il est 19 h, nous ne serons pas trop regardant, le gardien du camping non plus, car sans formulaire de réception c’est «  in the pocket » que se fait la transaction, donc en Norvège « de la main à la main » se traduirait par de « la poche à la poche » .

De nouveau petit repas d’adieu, entre normands avec le «le coup de pied au c.. »(Expression normande, pour nommer le petit verre de calvados, bu avant de se quitter). Le mois de juillet rappelant tous ces gens, pour  des VACANCES, bien méritées…..

 

Samedi 25 juin 2011

 

049.JPG Les Trolls.........

Fidèles au poste, nous reprenons notre route des trolls en sens inverse, nous abstenant d’aller jusqu’à Andalsnes, pour faire demi tour ensuite. Notre fatigue et connaissance de la route, nous poussent vers l’option d’assurer notre couchage de la nuit dans une hytte,  citée dans le guide du routard et conseillée par un couple de français lors de notre croisière sur le Naeroyfjord.

Nous y arrivons vers 14h, y trouvons une place pour 550 Nok et pouvons ainsi confirmer les dire de ce guide, si précieux et bien informé. Le Gryta camping est un petit coin de paradis, le long du joli lac Oldevatn  aux couleurs turquoise, avec une vue sur le glacier au loin pour couronner le tout.

068-copie-1.JPG

Repos donc, après une petite randonnée en montagne.

Nous retournons demain au camp de base… 

Au programme Bergen pour les jours qui suivent, dans les même conditions.

Partager cet article

Repost 0

39- Les fjords

Publié le par nomades5876

048.JPG

Jeudi 23 juin 2011 :

Notre première journée de pluie.

Cela va permettre de se reposer, de faire le point et de préparer les jours futurs.

Nous sommes installés, depuis mardi  21 juin, à Laerdal dans le Camping Chèque n°337 Laerdal Ferie & Frtidspark  Hotspot. Que de mal pour y arriver, route en travaux ou  barrée et déviée, recherche des églises en bois debout (La plus jolie n’était pas indiquée).

De nouveaux, des plateaux désertiques aux lichens verdoyants, aux plaques de neige, y compris dans les lacs avec de jolis reflets bleu, un permafrost d’altitude, des avants goût de toundra  et nos regards qui cherchent au loin qui sait….. un bœuf musqué.

Puis nos premiers fjords….

Ce ne sont pas nos premiers, mais ici, nous arrivons dans la montagne avec ses tunnels et ses gorges, avec une caravane, cela ne manque pas «  de charme ».

Nous avions déjà pris la dimension de la difficulté en regardant les cartes, routes interdites ou déconseillées, nous sommes maintenant sur le terrain.

Notre option, dételer, se poser et faire le maximum en voiture, sans caravane.

Notre souci de pneu s’estompe : nous avions pris un choc sur la jante, suite à un nid de poule  et nous sommes allés faire un échange, roue de secours- roue endommagée. C’était  la course, car il était 16h et qu’à 16h 30 on allait trouver porte close. Explications difficiles, mais en emmenant le vendeur face aux roues en présence, plus facile d’expliquer l’échange et la raison. A 16h 20, notre troisième garagiste, emmène la roue dans son atelier et referme la porte .On entend des grands coups de marteau, il redresse la jante et revient avec notre roue toute humide, il l’a regonflée et  a vérifié l’étanchéité, tout cela à 16h 25 et pour 50 Nok (7€). Si cela tient, c’est super.

Donc, malgré les nouvelles difficultés de revêtement routier, cela tient.

Mercredi 22 juin 2011 :

Nous  profitons d’être à 500m du départ d’un ferry, pour entreprendre une croisière sur le Naeroyfjord de 3h.

 069.JPG Un bateau de croisière en attente....

Il suffit  de prendre sa voiture pour revenir de Gudvangen à une extrémité du fjord.

Ce fjord  est un bras du Sognefjord, le plus long du monde( 204 km) et le plus profond  jusqu’à 1800m. Il est classé au patrimoine mondial de l’humanité de l’Unesco. Sa particularité est d’être très étroit, nous allons donc nous faufiler entre les falaises et voir de près les chutes d’eau. Il fait beau, cela a son importance car, des français que nous rencontrons, nous parlent de leur croisière sur le non moins célèbre Geiranger fjord , mais réalisé sous la pluie, donc à l’intérieur et avec des nuages sur les sommets, ils en gardent un souvenir dépité. Nous auront-ils amené la pluie, car elle arrive en toute fin de parcours.

Une mouette gourmande nous a accompagné, nous survolant à la même vitesse, elle attendait de notre part , un morceau de gateau ou de pain.... Des marsouins également. 

030-copie-2.JPG Au-dessus de nos têtes.....méfiantes.....

Spectacle superbe, nous ne sommes qu’une vingtaine de personnes, 5 voitures dont une descendra  à une escale dans un village relié à aucune route, avec uniquement un accés par la mer. Les explications sont données par haut-parleur dans 4 langues DONT le français. Impeccable et pour le pittoresque, ce ferry comme l’express-côtier dessert les petits villages. Nous nous arrêtons donc, après un coup de sirène pour prévenir de notre arrivée et débarquer 3 piétons dont une maman attendue par ses filles…

056 L'arrivée trés attendue....

Descendus à Guvangen , nous reprenons la route du retour qui nous fera passer par Flam, lieu de départ d’une autre curiosité  que nous ferons sans doute avant notre départ de Laerdal, le train à crémaillère qui sur 20 km monte de  865m soit 55%. Pour terminer, nous franchissons 2 tunnels  dont l’un de 11 km. Nous le quittons pour descendre vers Undredal,  en faisant attention aux chèvres, moutons et chevaux en liberté.  Au bout de la route une « petite  « église » …-la plus petite église en "bois debout" de Scandinavie.

074-copie-1 La petite église au fond d'un vallon.......

 

Puis, c’est un tunnel de 24,5 km….le Laersdaltunnelen, avec 3 aires d’arrêt aux lumières bleutées, donnant au tunnel une couleur d’intérieur de glacier (vu dans la mer de glace).

Retour au jeudi 23 juin : Fête de la St Jean

Fête nationale ici, jour férié, mais les gens travaillent …on a vu refaire le balisage des routes, un dimanche….

Un feu se prépare pour ce soir 21h,  préparé hâtivement, puisqu’un homme seul empilait des palettes pour l’événement

Aujourd’hui, un autre plaisir celui de visiter l’église en " bois debout" de Borgund : une merveille.

Bâtie au XIIème siècle, elle est la plus ancienne et la mieux conservée du pays. Elle est protégée par ses dragons comme nous l’explique en anglais une guide très intéressante. Un archéologue  amoureux et connaisseur de cet édifice, en faisait la restauration et nous en a donné  une autre vision.

112.JPG

Visite remarquable donc, avec en mise en bouche, une route historique de 1760 qui nous a fait serpenter dans des gorges abruptes.

Nous allons interrompre pour quelques jours  le récit de cette aventure, car de notre base opérationnelle de Laerdal, nous allons partir pour 2 ou 3 jours, 300 km) à la découverte du Geiranger  fjord, du glacier de Briksdalbreen et de la route des Trolls. En voiture seule et couchage en hytter.  Une nouvelle expérience...

Partager cet article

Repost 0

38- Vers les fjords

Publié le par nomades5876

Dimanche 19 juin 2011 :

CA Y EST……… Sur la route, à quelques km du départ, nous apercevons dans un champ deux animaux, qui nous semblent « gros » pour être des cerfs ou des chevreuils.

Nous nous arrêtons, avec une caravane, c’est plus difficile et c’est donc à l’entrée d’une ferme, un peu plus loin, que nous prenons la dimension de l’événement.

En zoomant, cela se vérifie, ce sont des élans. Ils seront assez petits sur la photo, mais….

A ce moment, un agriculteur souriant et pas « taiseux » comme on dit chez nous, nous explique en anglais, que ce sont bien des élans et qu’il me propose de venir avec lui sur son tracteur pour les voir de plus près. Hésitation, l’horaire, la compréhension de la situation…finalement, l’idée est trop surprenante et attirante (ma femme de plus m’y encourage vivement), nous partons en tracteur.

Cela avait un faux air, de la chasse aux trésors.

Discussion en anglais, cahots du chemin, bruit du moteur, installation dans la cabine, croisement des copains en caravane……super, malheureusement, en s’approchant la mère et son petit, puisqu’on les voyait de plus près, s’enfuirent dans le bois…Sorry….Il n’y avait pas à s’excuser, l’idée était généreuse, nous en profitons pour ramener la botte de foin désirée, puis avec de grands remerciements, de repartir chacun à nos tâches respectives.

Dans la voiture les commentaires allèrent bon train : qualité de l’accueil des gens rencontrés qui fut toujours cordial, des norvégiens en particulier qui laissent souvent un mauvais souvenir aux touristes, de l’opportunité de rencontrer des élans  au bout de 7400 km, alors que nous redescendons vers la civilisation, etc, etc….Quand , jamais 2 sans 3, ma femme pile presque net sur la route, car un élan à quelques mètres, broute calmement.

Cette fois, on le tient……

002-copie-5.JPG

Nos copains en auront vu un, traverser élégamment la route, sans pouvoir prendre de photo, nous, on réussit à le mettre dans la boite avant qu’il ne rentre dans le bois.

Quelle matinée……

Des grands échassiers de couleur brun, nous ont laissé dans l’expectative (grande variété de héron, autruche plus fine,…..) À vérifier.

Trondheim : Ses péages pour entrer dans la ville, ses travaux faits avec les dits péages, les entrepôts sur pilotis restaurés, ses rues animées, sa cathédrale, son pont de bois rouge du XII ème siècle  et son ascenseur à vélos… (Sorte de tire-fesses… le seul au monde MAIS qui ne fonctionne pas pour raison de « législation européenne, il  sera  remis aux normes en octobre 2011).

 

017-copie-5.JPG L'ascenseur à vélos..

 

Trondheim fut la capitale de la Norvège, et un de ses rois Olav II fut baptisé à Rouen. Il perdit la tête en 1030, il devint le saint patron de la Norvège et fut à l'origine de pélérinages.

Nous retournons dans notre camping de Vichammer camping à 14 km de Trondheim, nous n’ y resterons qu’une nuit car le cadre laisse un peu à désirer : micheline qui passe en klaxonnant, aéroport proche et puis la propreté du camping ….

Le lendemain,  recherche d’un camping pour reprendre des forces et se poser un peu MAIS, nous longeons un torrent qui a fait des siennes précédemment et dont les séquelles sont encore visibles.

Les campings sèchent ou sont fermés, celui que l’on trouve n’a pas trop  souffert, mais l’eau se trouve également impropre à la boisson  pour des raisons différentes à celles de l’autre jour.

C’est l’Otta Camping og motell près d’Otta sur la route des fjords.

Nous sommes toujours  à la recherche d’un lieu pour nous poser, avant d’attaquer ces paysages magnifiques, mais tortueux.

001-copie-3.JPG Jolie gare dans la vallée.

A ce propos, le fleuve qui passe ici est un des plus turbulents d’Europe et on pourrait dans cette région voir des bœufs musqués, qui sait…… ?

Partager cet article

Repost 0

37- Vers Trondheim

Publié le par nomades5876

Samedi 18 juin 2011 :

Trondelag Nord après  Nordland, nous redescendons. Demain avec Trondheim ce sera  Trondelag Sud.

025-copie-3.JPGOù est Boucle d'or ?

Notre choix se porte sur un camping au bord d’un lac, le Strindmo Gard Camping, près de Snasa, car il est situé 8 km de peintures rupestres.  On nous précise, que sur une paroi rocheuse de la rivière Bola, se trouve gravé une silhouette grandeur nature d’un renne, qu’un ours sera plus difficile à observer, avec une datation de  6000 ans et que ce n’est pas une plaisanterie : un skieur avec ses bâtons serait gravé également depuis 4000ans.

 

  011-copie-6

Au bout d’un chemin forestier, la petite cascade apparait et nous dévoile ses secrets  le renne  est particulièrement visible, point d’ours à notre regard avisé, mais par contre, le skieur…..Etonnant, cela me fait penser à l’homme blessé, de la grotte de Lascaux.

015-copie-3 Voilà ce que l'on doit voir...

 

Les moustiques et surtout les moucherons mordeurs, mygg ou « no-see-them » comme leur nom l’indique sont minuscules, mais aiment notre sang….

Nous avons acheté les crèmes adéquates, mais le nuage voletant  et les piqures gênent les discussions extérieures et les moustiquaires  de porte, achetées avant de partir,  se révèlent être un excellent investissement.  Le camping est équipé de 3 appareils bizarres, dont nous comprenons le fonctionnement. Une grosse bouteille de gaz réchauffe un diffuseur qui sert de piège à moustiques.

C’est efficace pour les attraper, pas pour les éliminer….. De plus, un écriteau nous recommande de faire bouillir l’eau  à boire, à cause d’une fièvre des lemmings et souris des montagnes.

Le gardien boit cette eau, qui provient de son puits, mais est tenu à cette information. Il vend de l’eau minérale……

Nous ne sommes pas abattus pour autant, qui n’a pas connu ou connaitra : Les inconvénients des chaudes  journées d’été ?

Le soleil est toujours au rendez vous  24h sur 24.

La forêt proche de ce nouveau camping, le panonceau annonçant une présence d’élan, nous donnent l’envie de promenade tardive (21h) mais sans résultat, pourtant la cascade proche, l’herbe tendre, le calme du soir, tout pousserait à venir s’y faire photographier….je ne comprend pas la philosophie des élans. Tentative à 6h le  lendemain matin, aussi peu fructueuse.

LES DOUCHES

Voilà un sujet de tous les jours et qui peut être divertissant.

Savoir que cela peut être culturel : je viens de discuter, avec un monsieur dans le plus simple appareil,  en norvégien, moi en anglais, sur le fait qu’il venait de se faire « manger » sa pièce, dans la dite boite prévue à cet effet. J’avais compris auparavant en l’entendant frapper sur la boite.

Même avec un esprit taquin, on ne sourit pas, on compatit…..

Cela peut être technique : Lire une notice en Danois, Suédois ou Norvégien rarement en anglais demande de l’imagination...

Un conseil TESTER avant d’agir, se préparer vestimentairement, mettre les vêtements  à l’abri, puis prendre son élan (à le voilà, LUI !) en mettant le dit « coin », car le temps vous est compté…2mn, 3 en général, quelquefois  5mn…

Si vous ne comprenez pas assez vite, évitez le savon, vous risquez de ressortir AVEC….

Il y a aussi des cartes magnétiques MODERNES, réglées en time (ce n’est pas le même TIME que pour les horodateurs) vous remplacez les heures, par des minutes.

Vous avez un CAPITAL et vous le dépensez en  sélectionnant… J’ai mangé mon capital de 3 jours en une seule douche….ma femme a  lavé ses vêtements et la pièce… car cette salle de douche était équipé de 2 douches contigües (très utiles pour les familles.)

Pour éviter les fraudeurs, car c’est un peu le principe de ces boites automatiques, il y a le jeton à mettre pour ouvrir la porte de la cabine, puis temps illimité.

Là, j’ai appris l’allemand avec un monsieur (allemand !) qui m’a presque bousculé,  au sortir de ma douche, avec des « bitte,bitte » , trop pressé d’entrer dans la cabine, avant que je ne referme la porte.

Très efficace…..

Il y a la carte magnétique qui sert également à ouvrir la barrière du camping, qui permet d’ouvrir le bâtiment des sanitaires. Très efficace également, puisque avec cette carte, nous avons vu arriver «  à l’arrache » une dizaine de gens du voyage de 22h à 24h, les uns après les autres dans un grand ballet de véhicules, je pense qu’une pierre devant la porte permettra ensuite, à chacun de pouvoir entrer et sortir sans problème.

Car, il faut vous dire que tout cela fonctionne, de façon libérale, sans gardiennage ou à distance….

Pour terminer il y a la « shower included », pas de problème on a déjà payé c’est comme pour internet , cela ne veut pas dire que cela marchera.

Il y a la boite où l’on reprend sa pièce, c’est précisé à l’accueil «  showers included » et puis pour terminer, il y a LA CONFIANCE, la petite boite non automatique où l’on met son obole.

Après tout ce qui précède, pourquoi pas……

J’aurai  pu vous parler des toilettes……  voici juste une photo affichée dans celles-ci…..(Si, si je vais aux toilettes, avec mon appareil photo) 

036.JPG

Ceux qui prennent leurs douches, dans leur caravane se privent, de bien de ces petits plaisirs.

Humour matinal…….

Partager cet article

Repost 0

36 - Mosjøen

Publié le par nomades5876

Vendredi 17 juin 2011 :

Trop sympa ce renne (suite de l’article 35) ou quelque peu cabotin, il est revenu pour qu’on le prenne en photo, puis est reparti  vers les maisons et la forêt.

Il perd son pelage d’hiver et possède encore des velours sur ses bois.

006-copie-6.JPG

Pour  reprendre notre périple  de 180 km, c’est par une route étroite munie d’une barrière destinée à en  interdire l’accès, en cas de vent  que débutèrent les réjouissances.

Mais ensuite comme les jours précédents, c’est l’émerveillement du paysage, cascades, montagnes, lacs fjords et maisons peintes…..

Mo i Rana nous ramène à la civilisation et à l’industrialisation, mais Mosjøen, à la fin du trajet nous fait redécouvrir  un camping calme (le guide du routard nous le signalait comme bruyant) : le Mosjøen Vandrhjem og Sandvik camping.

Nous sommes seuls dans le camping, ceci explique sans doute cela.

011-copie-5.JPG

Nous nous plaçons le plus près possible de la forêt, qui sait, on va peut être y découvrir « with many lucky » comme nous le précisait un Norvégien, notre premier élan. Des traces de leur passage le prouvent, il y en a, mais ils se cachent….

Demain ,nous continuons vers Trondheim, avec arrêt près d’un lac : le Snasavatnet.

Partager cet article

Repost 0

35 - la route17 (fin)

Publié le par nomades5876

Jeudi 16 juin 2011 :

Un des derniers soleils de minuit pris à 23h30....... On ne l’attend pas tous les soirs, puisqu’il ne se couche pas…..avant de repasser la ligne du cercle polaire .

003-copie-2.JPG

Le matin, dés qu’un des  nomades touche à sa manivelle ( pour remonter les béquilles de sa caravane) personne ne peut y résister,même le plus calme devient une bête de course et ce matin, c’est en bon dernier (exceptionnellement) que nous  avons repris la route 17.

Des travaux, le fait d’avoir peu de km à parcourir, nous ont fait musarder et admirer le paysage, un aigle sur un rocher au bord de l’eau a attiré notre regard, un glacier se jetant dans un fjord nous ont fait « rater » le ferry de quelques minutes, mais sans regrets…un marchand de saucisses à 11h du matin sur ce parking, pouvait avoir quelques atouts. La chair est faible…

 

007-copie-4.JPG L'aigle....de Bodo?

 

013-copie-1.JPG le glacier

Nous  payons notre quota pour le passage sur le ferry, non sans savoir par téléphone que les autres s’étaient acquittés auparavant d’une somme dérisoire. Nous apprendrons plus tard que le receveur semblant «  fatigué » avait oublié de compter les caravanes et avait pris une des nôtres pour un enfant. Le second ferry, plus grand, nous emmène ensuite près d’une ile, où nous coupons pour la seconde fois la ligne du cercle polaire.

032.JPG

Un globe en constitue le repère.

Nous sommes attendus au camping  Polarcamp, à quelques km de la descente du ferry à Polar.

Un camping comme nous les aimons, posé sur notre aire gravillonnée, il nous suffirait de ne pas dételer, pour pouvoir repartir demain ….les premiers.

Peu d’intimité et pas de cadre bucolique….nous sommes de plus, au milieu des maisons et nous profitons de leurs manœuvres en quad.

Nous partirons donc, sans regret.

Nous pensons à la suite du parcours, Trondheim, Bergen et Oslo sont incontournables,  mais il nous faut penser à faire la descente ou remontée d’un fjord en bateau, de voir les églises en "bois debout" et autres particularités de la Norvège, le voyage n'est pas fini....Il peut nous réserver encore des surprises, puisque ce matin en revenant de la toilette, j'ai rencontré un renne, qui s'est enfui entre les tentes, vers le bois voisin.Cela rassure, nous étions bien au bord d'un fjord avec la nature proche et le beau temps est toujours au rendez vous. Notre "parking", nous l'avait fait oublier.

Partager cet article

Repost 0

34- La route 17

Publié le par nomades5876

    010-copie-5.JPG

Mercredi 15 juin 2011 :

Le problème de pneu, d’un de nos routards a quelque peu modifié le programme initialement prévu puisque celui-ci n’a été posé qu’à 15h.

Départ donc, de 2 caravanes avec désir de réserver pour la troisième.

Travaux sur la route et il faut avouer que la signalisation et la façon de faire est différente : sans signalisation préalable, un homme vêtu d’habits fluo vous arrête et vous vous apercevez, que derrière vous les gens éteignent leur moteur. L’arrêt peut être long, car quelquefois une seule personne travaille avec sa pelleteuse. On attend qu’il  finisse son travail.

Lorsque le chantier est plus important, on attend, qu’une voiture aux feux clignotants, vienne nous ouvrir la route et prévenir ainsi l’équipe qui s’affaire.

Tous les travaux rencontrés, ajoutés au départ tardif, nous ont fait chercher un camping, non répertorié dans nos guides…. Après un accès difficile, nous nous sommes installés dans un petit coin de forêt à Kjelling, au Kjellingstraumen Fjordcamp, camping rustique qui déroute et surprend.

Son propriétaire très sympathique aime la France, connait le Havre et  voudrait parler notre belle langue, qui pour lui est faite de love, love…..encore un. Content d’apprendre la traduction de welcome, il offre une réduction à l’une de nos nomades.

 

Pour la douche ou la machine à laver, il y a une petite boite (pas automatique) ….confiance, confiance, où l’on met ses 20 Nok ou 40 Nok.  

 004-copie-1

Le lilas est en fleur, je sais je me répète, mais on ne sait plus trop comment fonctionnent  les saisons….

Ce petit coin de forêt est le bienvenu ( welcome) . Ce sera notre surprise de la route 17, qui nous a fait découvrir notre premier péage « autopass », c'est-à-dire un appareil sur la route qui vous photographie, un panneau qui vous prévient que le coût du passage est de 20Nok et qu’à défaut d’avoir fait les démarches avant de partir ( souscription à un compte à créditer de 35 € renouvelable),vous devrez vous acquittez de cette somme avant d’être verbalisé.

Un espoir quelque peu déçu, malgré les traces laissées par les élans, nous ne devrions pas les voir , ils viennent s’ébattre dans le camping l’hiver et se cachent dans la forêt au printemps ….à moins que…..

Partager cet article

Repost 0

33- Les Lofoten (fin)

Publié le par nomades5876

Lundi 13 juin 2011 :

Journée de repos. Pas de voiture aujourd’hui.

Les hommes en profitent, pour se faire une petite « grimpette ». C’est fou, ce qu’une montagne donne toujours envie de la gravir.... pour en découvrir une autre derrière.

Munis de ravitaillements et de courage, la montagne ou une partie de ses flancs fut rapidement gravie. Comme la chèvre de Monsieur Seguin, nous nous demandons: comment avons-nous pu vivre ces quelques jours dans un camping si petit ?(vu de la haut).

007-copie-3.JPG

Après midi réservé, au programme des festivités futures....... lessive, achat de souvenirs dans la superbe boutique du camping.

Mardi 14 juin 2011 :

Départ tôt, pour Svolvaer , ferry pour Skutvik. 2 h de traversée.

Tout à une fin un jour.... Cette fois, c'est le départ des Lofoten, mais comme si elles avaient voulu nous retenir, malgré notre départ matinal et notre arrivée à Svolvaer à 9h45 pour 10h 45, nous ne pouvons embarquer et on nous conseille de rejoindre l'autre ferry, 100km plus loin à Lodigen pour Bognes, sinon nous pouvons attendre le départ de 16h, arrivée à 18h30.

De tunnels en tunnels , de ponts en ponts nous nous exécutons en admirant les prouesses d'infrastructures mises en place.

Des tunnels de 7km où 2 camions se croisent sans problème et à vive allure, surprennent ,surtout quand cela est renouvellé plus d'un dizaine de fois.

Camions protégés comme je l'avais précisé antérieurement, pour éviter les rennes ou les élans....toujours pas rencontrés.

017-copie-4.JPG Rien à craindre...

Nous sommes maintenant sur le continent et  nous nous préparons à parcourir la route 17 connue pour ses fjords et ses ferries.

Le camping Lundhogda de Fauske est en travaux et malgré sa belle situation au dessus de la ville, il ne présente pas les avantages du camping précédent .

Un petit problème de pneu sous gonflé et qui nécessite un changement nous fait réviser notre anglais : C'est fou ce que my flower is beautiful, my taylor is rich and where is my umbrella ? sont inutiles dans ces circonstances;

Les garagistes ne sont pas des poètes......

   001-copie-2.JPG  La carte des Lofoten avec l'erreur, pour le retour puisque nous sommes repassés par le même ferry.

.

Partager cet article

Repost 0

1 2 > >>